Interface salaire-uss.ch | service-ctt.ch

En collaboration avec www.advis.com, l'interface de consultation du calculateur de salaire (www.salaire-uss.ch) est adapté et mis à jour avec l'Enquête suisse sur la structure des salaires (ESS 2016). Cette interface permettra à l'Union syndicale suisse et à UNIA de consulter les salaires en usage depuis leurs propres portails.

Ainsi le service-ctt.ch d'UNIA permet de consulter, en plus des salaires conventionnés, les salaires en usage calculés sur base de l'Enquête suisse sur la structure des salaires.

Pour en savoir plus ...

En 2003, l'Union Syndicale Suisse (USS) a chargé l'Observatoire universitaire de l'emploi (OUE) de développer un calculateur de salaires afin d’informer de manière détaillée sur les salaires versés en Suisse. Ceci, en se basant sur les travaux qui ont été effectués à l'Observatoire genevois du marché du travail, OGMT.

Le calculateur de l'USS trouve son origine dans l’introduction de la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’Union européenne. La suppression, en 2004, de la préférence nationale et du contrôle des salaires par les autorités a propulsé la notion de salaire usuel au premier plan de la politique suisse du marché du travail. Cette notion revêt une importance particulière pour l’application des mesures d’accompagnement à la libre circulation des personnes. Les calculateurs de salaires sont devenus une référence pour nombre de cantons, de services du personnel et d’organisations de défense des frontaliers. Il est particulièrement réjouissant que, depuis 2006, plusieurs cantons aient suivi l’exemple de l’USS. Ainsi, 4 cantons – Genève, Fribourg, Vaud et Neuchâtel – ont suivi l’exemple de l’USS et ouvert au public l’accès à leurs propres calculateurs de salaires développés par RG.

Depuis mars 2019, ces derniers sont remplacés par le calculateur national de salaire qui a été réalisé par RG en collaboration avec le SECO et l'OFIT.

Lohnrechner

Le canton de Bâle-Ville et de Lucerne disposaient également de leur calculateur de salaires dont l'accès est réservé aux organes compétents.